Paris – Shanghai, un rêve chinois en marche ! (un billet d’été)

Pendant cette période estivale, je voudrais vous parler de ma ville natale Shanghai.

Plus de 60 000 français désormais vivent à Shanghai (contre 35 198 à New-York et 20 000 à Hong Kong) [1] où réside en effet la plus grande communauté française en Chine.

Ce n’est pas par hasard que cette ville, autrefois nommée le Paris de l’Orient des années 1930, attire et fait réussir mieux qu’ailleurs en Chine les femmes et les hommes expatriés français !

Tout d’abord, Shanghai est incontestablement la première ville économique de la Chine continentale : aujourd’hui, elle est le moteur de l’économie chinoise avec un écosystème d’affaires le plus performant et le plus proche de celui en France (professionnalisme, esprit de contrat, meilleurs ressources humaines et système de gestion urbaine, qualité de vie…).

Shanghai est également la ville la plus ouverte à la culture occidentale : née dans l’ancienne concession anglaise, je vivais, dès mon plus jeune âge, dans une ambiance teintée du style européen : bouteilles de lait et journaux livrés au bas de la porte chaque matin, va-et-vient des amis étrangers de ma voisine diplômée d’une université en Angleterre, appartement familial équipé en mode occidentale (four, baignoire-douche, chauffage central, etc.)… Aujourd’hui, dans les quartiers de l’ancienne concession française, les maisons individuelles de la construction française sont bien conservées et renouvelées pour les transformer en résidence privée de très haut de gamme.

Cette ville a été mille fois décrite dans des récits populaires comme le Paradies des aventuriers économiques du monde entier et le lieu d’affrontement mythique des triades chinoises, mais une chose est sûre, c’est que les shanghaïens sont les entrepreneurs dans l’âme et les premiers plus grands capitaines industriels et financiers chinois sont nés parmi eux (armateur, banquier, grand patron de l’industrie textile…). Une partie de ces patrons shanghaïens sont réinstallés à Hongkong pour s’échapper de l’arrivée au pouvoir du communiste et bâtissent à nouveau la prospérité et la richesse de Hongkong…

La proximité particulière entre Paris (France) et Shanghai s’est traduite aussi par certaine similitude sonore entre les deux langues, un cas singulier en Chine : on peut trouver exactement la même prononciation et la même tonalité du mot français « non » dans le dialecte shanghaien, mais sa signification change évidement, « non » de Paris devient « toi » à Shanghai… Par ailleurs, au moins un sur deux de professeurs français universitaires en Chine sont d’origine shanghaienne.

Comme Paris, Shanghai est un lieu emblématique de rencontre et de création au niveau des cultures et des Arts de la Chine du Sud et occidentaux, le berceau du cinéma chinois avec le meilleur festival international du film du pays, et la métissage heureuse de l’architecture, de l’art de vivre et du raffinement entre l’Est et l’Ouest. Les architectes français contemporains ont laissé leurs traces remarquables dans la construction moderne de cette ville, de l’Opéra de Shanghai[2] à l’Espace piéton de la fameuse rue commerçante Nanjing road[3], en passant par le Centre Pompidou à Shanghai lequel sera inauguré très prochainement… Shanghai Tang, la marque de la mode chinoise la plus connue et appréciée en France porte, quant à elle, un nom inspiré par Shanghai, et les collections et la boutique éblouissantes du musée de Shanghai sont réellement affectionnées par leurs visiteurs français en passage.

Pour finir, je voudrais tirer mon chapeau au talent de tous ces hommes shanghaïens qui ont su apprécier et protéger l’épanouissement et la beauté d’une femme intelligente et indépendante : grâce à ces gentlemen, forts et leaders eux-mêmes dans beaucoup de domaines, les femmes shanghaïennes sont devenues modernes et confiantes, considérées en Chine comme l’exemple type d’«une femme avec un grand F 大女人». Parmi elles, on trouve des noms célèbres dans presque tous les métiers : femme d’affaires, pilote de ligne, danseuse étoile, écrivaine, peintre, médecin, styliste, actrice

La culture de la Chine du Nord est exotique, décalée et extrêmement saisissante aux yeux d’un français (La Grande Muraille, Le Temple du Ciel, L’Armée de Terre Cuite, Le Fleuve Jaune, La Danse du Dragon… : tout cela est impressionnant !), mais pour commencer à travailler et vivre en Chine, Shanghai a décidément tous ses atouts, notamment les meilleurs environnements d’affaires et culturel pour offrir à un français son 1er projet (rêve) chinois et une vie la plus cosmopolite en perpétuelle ébullition en Chine.

Sources :
[1] Chiffres Figaro, Le Courrier de Floride et France-info en 2017
[2] Architecte français Jean-Marie Charpentier
[3] Arte Charpentier

Consulter l’article en ligne depuis LinkedIn