Panorama des InsurTechs en Chine – Partie 2 : Qui sont les principaux acteurs InsurTech sur le marché chinois ?

timg

Entretien avec CEO du Centre d’Innovation et d’Incubation du Groupe China Pacific Insurance (3ème assureur chinois)

Cela dépend de la période. Au tout début, on parlait plutôt de l’internet via assurance, c’est à dire l’utilisation de produits de l’assurance comme un des sujets pour développer la technologie de l’internet, et puis on commençait à parler davantage de l’assurance via internet… Aujourd’hui, la notion de l’assurance via internet devient à son tour une perception un peu étroite et on arrive enfin à la stade de l’InsurTech dont le périmètre devient de plus en plus large et l’internet est considérée comme seulement une partie.

Le secteur de la Finance, y compris l’assurance, embrasse la technologie dans toutes ses dimensions, cela est une très bonne chose. A l’avenir, je suis convaincue que les technologies seront partout dans toutes les activités humaines et notamment dans toutes les parties de la chaîne de valeur de l’assurance.

En Chine, nous n’avons pas une distinction précise sur qui sont et qui ne sont pas une société InsurTech et leur classement. Des grands aux petits acteurs, tous investissent et utilisent les insurTechs, une tendance incontournable dans leurs activités business.

Par contre, je peux vous présenter les catégories des entreprises qui participent activement cette évolution dans le secteur : tout d’abord, les assureurs classiques opérant un virage vers les technologies. Les plus grands, comme nous, ont créé leur propre filiale technologique ou équipe interne dédiée au développement de l’InsurTech, certains mettent en marché même leurs propres solutions. Les plus petits, peu de moyens internes, cherchent plutôt les fournisseurs externes et concluent parfois leurs contrats d’utilisation de solutions techniques avec les grands assureurs. Le 2ème type d’entreprises, ce sont les acteurs de 1ère classe dans le secteur de l’internet (e-commerce, etc.), par exemple BAT et JTM (JD.COM, Toutiao, Meituan), car ils ont leur équipe technique très puissante, notamment pour les technologies Cloud Computing, Big Data et IA (il est impossible de devenir un grand si l’entreprise n’est pas forte sur ces technologies), en ajoutant leur volume gigantesque de données sur les prospects et clients. Leur manière d’entrer dans le secteur de l’assurance est de faire une JV avec un assureur (par exemple ZhongAn) ou de créer une société de l’agent d’assurance en intégrant certains produits d’assurance dans leur propre scénarios d’utilisation, ou encore de vendre les solutions techniques aux assureurs en tant que prestataire technique (par exemple la solution d’évaluation intelligente de la perte d’Ant Financial). La 3ème catégorie est les grands acteurs de 1ère classe nationaux ou internationaux ITC comme MS, IBM : en effet, les assurances représentent déjà une grande partie de leur clientèle actuelle, par conséquent, le développement technologique dans le secteur devient naturellement leurs points d’attention et d’investissement R&D majeurs afin de pouvoir proposer à leur clientèle assurantielle des solutions techniques supportant même guidant l’évolution InsurTech de ces derniers. 4ème types des entreprises, ce sont les start-Ups ou petites et moyennes entreprises InsurTech très spécialisées, qui peuvent parfois devenir rapidement une licorne (spécialistes de la reconnaissance faciale, de blockchain, etc.).

Au niveau de l’acheteur de solutions InsurTech, on peut trouver plus généralement des assureurs, mais également des sociétés de l’agent, courtiers, etc.

Consulter l’article depuis LinkedIn