Courte série sur la communication interculturelle franco-chinoise (4) – Port du masque dans des lieux publiques suite à l’arrivée du coronavirus (Codiv-19) en France

0

Je suis sortie hier avec mon masque de protection dans le métro.

Par ma formation et mon métier, je suis plutôt quelqu’un analytique et nullement affolée par 6 cas de condamnation déclarés en France dont 5 à Paris.

Mais pourquoi fais-je ce geste ? Pour tout simplement montrer mon soutien moral à ces jeunes chinois vivant en France, notamment aux membres de mon association (Alumni de l’Université de FUDAN en France) dont beaucoup parmi eux étudient dans les excellents établissements d’enseignement supérieur français : Normal Sup, SciencesPo, X, HEC, etc. Mais ils sont jeunes, loin de leur cocon familial, ne parlent pas français pour certains, et depuis l’arrivée en France du coronavirus, très angoissés et même choqués, d’abord par la gravité et la vitesse de propagation de l’épidémie semblant encore incontrôlables, puis par deux cas circulés sur WeChat relatant que 2 jeunes femmes asiatiques portant de masque de protection ont été insultées et rejetées en France, l’une dans un train et l’autre dans un bus (l’info ou l’intox est à vérifier). La réaction de ces jeunes est sans aucune doute amplifiée par l’abondance d’informations véhiculées sans cesse par les médias et les réseaux sociaux.

Qu’importe le détail de cet histoire, pour moi, à travers cette crispation soudaine, c’est essentiellement la différence culturelle qui est en train de s’éclater d’une manière inattendue, très concrète et en plein jour. Par ce court billet, je souhaiterais adresser quelques messages en urgence à mes amis français et chinois.

Message à mes amis français

La situation de l’épidémie du coronavirus est assez grave en Chine, il y a une explosion de chiffres ces derniers jours. Les canaux officiels et d’expert chinois préconisent tous le port du masque même pour une personne en bonne santé dans un lieu où il y a une concentration de foule. Par ailleurs, cette pratique est loin d’être le cas isolé dans beaucoup de pays de l’Asie du Sud-Est pour des raisons diverses : densité de population, climat, environnement, habitude sanitaire, croyance…

Merci à vous de bien vouloir comprendre et accepter cette pratique pouvant être, dans les jours à venir, un peu massive et peut-être dérangeante à vos yeux. Sachez que la majorité des asiatiques est fortement influencée par une culture altruiste et de discrétion, a nullement l’intention de vous ennuyer si ce n’est pas un cas considéré grave. En plus, quelqu’un qui se protège par un masque vous protège ainsi davantage.

Message à mes amis chinois

Le système de la santé publique française est reconnu comme l’un des meilleurs dans le monde et la sinistralité en France est loin d’être comparable avec celle en Chine. Vous devez faire confiance aux consignes communiquées par l’autorité tutelle française et le port du masque par une personne en bonne santé dans un lieu publique n’est pas recommandé à ce jour.

La France a ses propres culture, coutumes, organisation de la société, critères de contrôle sanitaire… Vous êtes ici accueillis par ceux qui vivent sur cette terre depuis des générations et devez comprendre et respecter le style de vie français. Faites vos gestes d’intégration dans la mesure de possible (入乡随俗). Si vous avez besoin de porter un masque de protection, ceci n’est nullement interdit, soyez le plus discret possible et acceptez bien quelques réactions raisonnables (éloignement physique, surprise, etc., car dans la conscience collective française, c’est plutôt un malade qui doit porter un masque).

Quant à la réaction exagérée même raciste, si la circonstance vous permet et vous maîtrisez bien le français, soyez courageux de riposter immédiatement la provocation en parole et portez plainte si c’est nécessaire.

Consulter l’article depuis LinkedIn